Forêt

Cette immensité se dresse devant moi
Cette masse se compose d’arbres divers
Une majestueuse chaîne domine l’ensemble
Les mouvements des feuilles imitent les vagues
Le soleil fait nuancer les couleurs de cette mer
Le font est obscure parsemé de rayons de lumière
Des animaux imaginaires s’y promènent
Une étendue jaune me sépare de cet endroit
Je pénètre en ces lieux
Je roule sur un chantier de terre
La végétation se pose sur une petite colline à ma gauche
Un champ de blé fait le paysage de ma droite
En face, un ruisseau m’importune en me barrant le chemin
Je rêve en ce lieu
Parfois soldat cherchant mon ennemi
Parfois ermite isolé du monde
Les bruits de la nature font partie de mes mondes
Le vent siffle comme les balles
Les oiseaux me réveillent chaque matin
Tous mes soucis sont évanouis
Suis dans mes mondes
yohan guerrier

yohan guerrier

Bonjour; Je me présente, je m’appelle Yohan Guerrier, Je suis né en 1986, et suis handicapé (paralysie cérébral tétraplégique athétosique). J’ai un doctorat en informatique (bac plus 8). À présent, je travaille dans la recherche afin de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les handicapés, dans la vie de tous les jours. Bonne lecture de mon blog, tout en laissant des commentaires, si vous le souhaitez. Pour faire un commentaire, soit vous pouvez utiliser votre compte Facebook, soit en mettant votre nom et votre mail (ces informations ne seront pas publiées).

2 réflexions au sujet de « Forêt »

  • 14 février 2011 à 6 h 55 min
    Permalink

    je connais ce monde ,,cette forêt ,j’y vais moi aussi en rêve ,,on s’y rencontrera peut être un jour Yohan !

    tu écris bien Yohan ,on a plaisir a te lire

    Répondre
  • 14 février 2011 à 12 h 56 min
    Permalink

    La terre, le ciel, la mer
    la nature est un endroit où j’aime m’y promener
    A chaque saison elle m’émerveille, c’est un endroit qui me permet de m’évader.
    Le ciel, ses étoiles , ses arcs en ciel , je m’arrête au volant de ma voiture pour les contempler .
    La mer, le mouvement et le bruits des vagues , me transportent.
    Pas loin de chez nous, en côte d’opale au cap blanc nez et gris nez les trois sont réunis
    C’est une beauté !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :