Les claviers virtuels

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis maintenant trois ans, j’étudie les claviers virtuels (claviers affichés sur un écran d’un ordinateur ou d’un téléphone portable). Le but de cette étude consiste à trouver divers moyens pour accélérer la saisie sur un outil informatique, tout en diminuant l’effort physique, des personnes handicapées.
Durant mon stage en deuxième année master, j’ai créé un clavier reprenant le principe du t9 des enceins téléphones portables (c’est le fait de regrouper trois lettres par touche). À l’époque, j’avais décidé de choisir cette disposition de lettres, afin de diminuer la distance parcourue par la souris et par conséquent l’effort physique tout en augmentant la vitesse de saisie. Cependant, divers tests ont démontré que le temps imposé par le clavier, pour saisir une lettre, provoquait un stress chez l’utilisateur et cela ralentit fortement la saisie. Vous ci-dessous les différents articles scientifiques à propos de mon clavier :

http://blog.royaumehandi.fr/2011/01/assisth-2011/

http://blog.royaumehandi.fr/2010/07/mon-premier-article/

Dans la vie de tous les jours, j’utilise lelogiciel clavicom ng. Ce dernier reprend les principes d’un clavier physique azerty, mais avec des propositions de mots en plus.
Pour saisir des textes plus conséquents, je fais appel à chewing word car il propose une multitude de moyens pour accélérer la saisie. Selon moi, son seul défaut c’est l’effort de concentration supplémentaire pour trouver la lettre voulue, car à chaque clique, l’emplacement des caractères charge afin que les suivants les plus probables soient les plus proches du curseur. Malgré cela, je vous le conseille fortement.

 

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2012/01/les-claviers-virtuels/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.