Conseils après une rupture d’anévrisme

Si vous lisez régulièrement mon blog, vous savez sûrement que ma compagne a fait une rupture d’anévrisme, il y a plus de deux ans (pour plus d’informations, voir cet article). Suite à cet accident, ma compagne a d’importants problèmes de mémoire à court terme (nous devons lui dire plusieurs fois les chose), et un problème de comportement (elle dit tout ceux qu’elle pense).

Au travers de cet article, je souhaite partager mon expérience en tant de personne aidante, et connaissant le domaine du handicap, vu que je suis moi-même. Vous trouverez ci-dessous une série de constations que j’ai fait avec le temps :

  1. Être très patient, car je répète de nombreuses fois les mêmes propos, mais je le fais avec humour.
  2. Penser à son organisation de vie : préparer ses vêtements pour le lendemain, faire ses papiers, les départs et les arrivées de la maison d’accueil spécialisée…
  3. La motivé pour lui faire des activités : promenades, jeux de société et repas en famille.
  4. Avoir des discussions normales, comme si elle n’avait rien.
  5. Toujours prendre en compte ses envies et ses opinions, car ce n’est pas enfant.
  6. Lorsqu’elle a comportement inapproprié en public, je lui dis en privé.
  7. De temps en temps, je lui parle du passé pour faire travailler sa mémoire.
  8. Je forme toujours les nouvelles intervenantes à domicile pour que ma compagne soit dans les meilleures conditions possibles.
  9. Je fais attention que ma compagne ne mange pas trop de bonbons.
  10. Lorsque ma compagne n’a pas d’intervenante à domicile, le soir, je reste dans la salle de bain avec elle pour vérifier si tout se passe bien, et qu’elle ne se met pas en danger.

 

Si vous avez fait une rupture d’anévrisme, ou que vous être une personne aidante, comme moi, si vous le désirez, vous pouvez mettre un commentaire pour partager votre expérience.

entraide

Lien Permanent pour cet article : https://blog.royaumehandi.fr/2021/08/conseils-rupture-danevrisme/

2 Commentaires

    • Gwennola sur 24 août 2021 à 20 h 48 min
    • Répondre

    Bonsoir Yohan,

    Bravo pour ce que vous faites. J’espère que votre compagne arrive à percevoir combien vous l’aimez.

    J’ai subi une rupture d’anévrisme fin 2017 et ai beaucoup de chance d’être encore en vie. Mes séquelles sont la perte de la mémoire immédiate et la disparition des filtres qui m’empêchent de dire aux cons qu’ils sont cons. Mais, sur ce point, je n’avais déjà pas beaucoup de filtre avant mon accident cérébral 😉

    J’aimerais en savoir plus sur votre travail de recherche pour les personnes handicapées (merci de ne pas dire “personnes en situation de handicap”, je trouve tellement faux cul cette expression).

    Merci,
    Gwen

  1. Bonjour Gwen,

    Je vous remercie pour votre message.
    Vous avez les mêmes problèmes que vous: problèmes de mémoire et dire tout ceux lui passe par la tête. Cela donne des situations très drôles.
    Mon travail consiste à faire des logiciels d’aide à la communication avec pictogrammes, pour les personnes handicapées ayant des difficultés pour parler.
    Je trouve que l’expression “personne Handicapée” réduit l’individu à son handicap.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :