La différence

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La différence fait peur à beaucoup de personnes, j’ai effectué cette constatation au travers de mes expériences personnelles. dans la rue les passants me regardent avec méfiance, avec tristesse, avec compassion, avec amusement. En tout cas rare sont ceux qui me déposent un regard neutre. ceci est dû à mon originalité, tout le monde ne se promène pas assis, tout le monde n’a pas sa propre manière de parler et tout le monde n’effectue pas de grands mouvements dans le vide. Évidemment cette différence attire le regard, la curiosité et la méfiance.

Au début le regard d’autrui me gêner, me perturber et m’envoyer une mauvaise image de moi-même. Jusqu’au jour où j’ai découvert que ce comportement fessait parti de ma personnalité. Je n’arrive pas à porter un regard neutre sur les minorités comme les SDF, les punks ou bien les gothiques. Concernent les SDF, évidemment je ressens de compassion, mais ce sentiment s’évanouit rapidement. ceci est dû aux faites que je ne me sens pas concerné par la situation de ces individus. Au travers de ce fait, j’ai réalisé que tous ne peuvent pas être sensible envers le sujet du handicap. la majorité des personnes n’ayant pas de lien direct avec le monde du handicap portent peu voir pas de tout d’importance pour ce domaine. À propos des gothiques et des punks, je porte un regard amusant sur cette partie de la population. cela me fait rire de voir une femme avec une crête de toutes les couleurs sur la tête ou un homme en robe. À partir de cette constatation, je me suis dit que cela doit être risible de voir un jeune homme gesticulant dans tous les sens dans un fauteuil roulant avec une voie de Choubaka. Concernant les personnes qui croient pouvoir faire abstraction de la différence de chacun, imaginez-vous rencontrer un individu vert avec quatre bras. impossible que vous ayez un regard habituel sur cette personne, car l’inconnu suscite forcément un sentiment ou une pensé.

Je me permets de faire passer un message : lorsque vous rencontrez un être humain avec une différence, simulez un regard neutre et évitez les remarques non réfléchies. Vos dires peuvent avoir un effet dévastateur sur une personne faible. Également, regardez-vous dans miroir, je suis sûre que vous allez vous trouver des défauts sur votre physique, personne n’est parfait. En conclusion, on est tous différents, possédant une opinion sur chaque minorité, cependant le respect de chaque un doit guider notre comportement dans la vie de chaque jour.

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2011/01/la-difference/

2 Commentaires

    • Gwenhaelle sur 5 janvier 2011 à 22 h 59 min

    je suis toute à fait d’accord avec toi.
    Moi même j’ai souvent, étant plus jeune, ressenti une certaine gène devant le handicap mais pas de curiosité.
    Ma gène c’était que moi je pouvais marcher normalment et que je trouvais génant d’afficher « ma normalité » devant qulqu’un qui ne connaitrait jamais cela ou qui l’avait perdu. J’avais un sentiment de culpabilité, je sais c’est étrange mais c’est comme ca.
    Oui je me sentais fautive quelque part d’avoir cette chance alors que quelqu’un en était privé.

    Comme tu vois tout le monde à un regard différent sur une minorité quelqu’elle soit et parfois à bien y regarder
    cela ressemble assez au complexe de l’otage.

    J’essaie de regarder la différence comme un plus, un plus que j’ai l’opportunité d’avoir au contact de ce qui n’est pas mon monde.

    Gros bisous Yohan

  1. je n’avais jamais pensé à cela merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.