Mon travail

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis le mois de septembre, je travaille au laboratoire LAMIH de Valenciennes à l’université polytechnique des hauts de France. Je suis employé en tant qu’ingénieur de recherches.

Pour avoir ce travail, j’ai passé un entretien d’embauche au mois de mai et déposé un dossier auprès de l’université de Valenciennes. Pour l’instant, je suis stagiaire jusqu’au mois de septembre, puis je passerais titulaire.

Pour le moment, je continue mes recherches commencées durant mon doctorat, c’est-à-dire améliorer mon logiciel « ComMob ». A l’aide de trois étudiants en projet, nous avons réalisé une première version de « ComMob web ». « ComMob web » est la version site internet de mon logiciel. Il reprend les mêmes fonctionnalités sauf l’aide à la programmation, car il y a peu d’utilisateurs programmateurs. Le site est toujours en développement, donc il n’est pas encore en ligne.

Nous prévoyons d’ajouter des nouvelles fonctionnalités comme par exemple la proposition de pictogrammes en fonction du lieu où se trouve l’utilisateur. Par exemple : si l’utilisateur se trouve dans une boulangerie, ComMob proposera des pictogrammes permettant de demander des produits se trouvant dans une boulangerie.  

On espère pouvoir mettre le site en ligne au mois de septembre.

En parallèle, j’écris des articles pour des conférences et des revues. J’ai écrit deux articles en collaboration avec une université de Toulouse et du Mans au sujet de l’écosystème. Un écosystème est l’environnement où se trouve l’utilisateur d’un logiciel. Il est composé de sa famille, des aidants, de ses amis et du corps médical.

J’ai écrit deux autres articles pour des revues au sujet des tests que j’ai réalisés avec « ComMob » durant mon doctorat.

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2018/05/mon-travail/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.