Ma guerre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous trouverez ci-dessous le résumé d’une histoire qui tourne depuis un certain temps dans mon esprit. Elle mêle deux sujets passionnant sur le thème personnel. Le premier est la Seconde Guerre mondiale et le second est l’autisme.

Le résumé de mon histoire serait le suivant : un garçon autiste (cela on le sait seulement à la fin), âgé de treize ans, vie tranquillement à Paris avec ses parents, un peu avant la guerre. Évidemment il voit le monde autrement, sûrement d’une manière poétique (s’inspirer du livre « l’écume du jour »). Dans sa vision du monde, il y aurait des choses effrayantes qui correspondraient à éléments de la vie réels. Ces éléments lui seraient totalement incompréhensibles.
Le jeune garçon, prénommé Pierre, va à l’école normalement. Malheureusement il est souvent seul. Jusqu’au jour où Pierre va rencontrer une fillette qui va lui faire découvrir l’amour. Au début, il ne comprendra pas ce nouveau sentiment à cause de son jeune âge et de son handicap. Cependant, Emma, la fille, va l’aider à découvrir ce nouveau monde.

Puis la guerre éclate. Le monde de Pierre est bouleversé. Des ennemis (les nazis) envahissent son univers qui reprend des éléments du monde réel, mais agrémenté d’une touche de magie. Par exemple, les fusils tirent des boules de feu. Cet univers ressemblerait à celui de final fantaisy 9, mais dans l’époque de la Seconde Guerre mondiale. On peut imaginer que dans ce monde, les chars deviennent de grosses bêtes crachant par leur trompe des boulets explosifs.

Durant l’histoire, Pierre va se cacher avec sa famille et celle de sa copine, car ils sont juifs. Dans son monde, les cachettes seraient peut-être des grottes ou des forêts. Dans tous les cas, il faudrait créer un univers original avec les idées que j’ai cité un peu plus haut.
Pierre va continuer à découvrir l’amour au milieu des différentes aventures imposées par la guerre.

À la fin de l’histoire, Pierre meurt dans une chambre à gaz, en prenant sa copine dans ses bras.

La difficulté principale de ce récit serait de plonger le lecteur dans un monde qui lui ferait penser à la seconde mondiale au travers un filtre poétique. À aucun moment avant la fin, le lecteur ne doit imaginer que le héros est autiste.
Évidemment, pour la crédibilité de l’histoire, il faudrait faire un travail de recherche sur l’autisme et sur la Seconde Guerre mondiale.

Si vous voulez développer cette histoire et/ou en faire une BD, contactez-moi à cette adresse « yohan.guerrier@gmail.com ».

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2015/03/ma-guerre/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.