Constat après un dialogue

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Récemment, j’ai rencontré une femme IMC dans le cadre de mon doctorat. Durant notre discussion, nous avons abordé le sujet de la scolarisation des personnes handicapées. Cette dame a passé son bac en 69, par conséquent, elle a fait tout son parcours scolaire durant les années cinquante et soixante. Selon elle, les difficultés étaient moins grandes, car ayant moins d’élèves par classe, les professeurs avaient beaucoup plus de temps pour les handicapés. De plus, comme à l’époque ce fait était tout nouveau, les enseignants étaient beaucoup plus motivés.

Une professeure assistait à cette petite réunion, d’après elle, il existe un problème actuellement qu’on ne parle pas : le fait que certains handicapés ont terni la réputation des élèves invalides, en ne travaillant pas et ayant des dérogations pour passer au niveau suivant. Cela décourage totalement le corps enseignant.

 

Tous les deux, nous partageons le même point vu sur le fait que quand cela est possible l’élève handicapé doit se débrouiller seule pour les raisons suivantes :

  • Cela formera son caractère et son envie de réussite par lui même
  • Il trouvera sa place plus facilement parmi la classe, puis dans le système en général
  • Pour préparer son avenir dans le monde du travail où les aides sont très rares

 

Je terminerai comme ceci : notre place dans la société se mérite de façon plus combattante que les valides.

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2012/03/constat-apres-un-dialogue/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.