Le choix

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parents d’enfants IMC ont souvent un choix très difficile à réaliser, car il est déterminant pour son avenir : choisir entre faire des études ou marcher. Ces deux volontés ne sont pas complètement incompatibles, cependant cela très compliqué pour les raisons suivantes :

  • La scolarisation se fait dans un centre, leur niveau d’études est très bas par conséquent cela est très difficile d’obtenir des diplômes
  • L’enfant passe plus de temps chez le kiné qu’en cours
  • Nombreuses opérations doivent être réalisées dans certains cas

Cependant, je connais deux personnes IMC spastique qui ont réussi les deux donc cela n’est pas impossible.

Dans mon cas personnel, mes parents ont été voire une spécialiste à Paris, elle a dit au mieux je pouvais faire quelques pas avec énormément d’heures de kiné par conséquent ils ont choisi les études, évidemment je l’ai remercie. De plus, mon kiné m’a confirmé cette hypothèse.

Je pense que quelques enfants peuvent ressentir de la rancœur envers leurs parents, car l’Homme veut toujours ce qui n’a pas, avec le temps et le dialogue cette rancœur disparait.

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2011/02/le-choix/

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Aurore on 22 février 2011 at 15 h 12 min
    • Répondre

    Bravo!!!!!!

    • HOTTELET on 22 février 2011 at 16 h 53 min
    • Répondre

    Si je pouvais te donner mes jambes pour marcher sans hésitation je le ferais mon ange ,mais malheureusement cela n’ est pas possible.Ton intelligence ta culture et ta gentillesse sont de trés grands atouts pour toi, mais tu as raison on a pas toujours ce qu on veut ds la vie bisous

  1. merci maman mais cela n’est pas un problème car c’est juste un fait bisou

  2. je trouve ça un peu simple comme constat…
    Je suis maman d’un enfant qui n’est pas IMC, mais c’est tout comme.
    on peut petu etre considérer qu’il y a un temps pour tout. Mon fils n’a que 5 ans et ne peut pas être scolarisé dans le milieu scolaire classique. Nous nous attachons donc plus à l’aider à développer son potentiel moteur . On ne souhaite pas spécialement qu’il marche, mais si c’était possible ce serait tout de même bien pour lui. Pour les études…. ben, on y va doucement lol !

  3. en effet cela dépend également des capacités intellectuelles de l’enfant

    • Djamel Hadj Guesmi on 29 mars 2011 at 12 h 42 min
    • Répondre

    A mon avis,le choix d’une personne handicapée dépend toujours de la patience.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.