La question

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Yohan, demain veux-tu marcher ?
La négation serait naturelle
Par amour de mon monde
Par peur de l’inconnu
Yohan Guerrier valide serait un homme différent
Mais quel homme ?
Pire ou mieux ?
Dans l’autre monde
On tombe, on fait tout nous même
Tous seraient à apprendre
Plus aucun repaire, plus aucune habitude
Cependant une voie me dirait
Tu es con, à toi leur normalité
Les filles, les voitures et la liberté
Oui, mais mon combat n’aura plus aucune signification
Puis, pour quelle raison veulent-ils rendre leur normalité universelle ?
Pourquoi doit-on être des moutons ?
Être handicapé c’est également avoir une vision différente de ce monde
Au final, je resterai dans mon monde
Suis né handicapé et je mourrai handicapé

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2011/02/la-question/

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Gomez sur 24 février 2011 à 21 h 22 min
    • Répondre

    dans mon monde de valide ,j’ai integré les handicapés ,ils font parti de ma vie presqu’au quotidien ,aujourd’hui je suis allée dans un bistrot avec mes amis ,nous étions 14 ,et deux seules valides ,une enfant de 3 ans et moi ,et nous nous sommes bien marré ,
    il ne faut pas séparer les « mondes » ,,il n’y en a qu’un ,celui des humains !

  1. monde signifie pour moi qu’on vie pas pareil ,on n’a pas la même vision de la vie ,on n’a pas les même problème ,…

    • Unique sur 24 février 2011 à 22 h 23 min
    • Répondre

    valides et handicapés nous n’avons pas même vision des choses .
    Je dirai même, que nous sommes plus réfléchit .
    Nous sommes obligés de nous poser des questions à chaque endroit ou nous allons chaque chose que nous faisons c(est peut être là notre difference

  2. donc deux mondes différents

  3. donc deux mondes différents !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.