Ma scolarité

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai commencé mon parcours scolaire à trois ans dans une école publique, malheureusement cela c’est très mal passé .les institutrices ne voulaient pas s’occuper, car elles disaient ne pas être formées pour s’occuper d’un enfant handicapé. Par conséquent, mes parents m’ont changé d’école, je suis arrivé dans un établissement privé catholique, les problèmes ont disparu comme par magie. Tout le corps enseignant c’est mobilisé pour ma réussite scolaire, ils sont mis en place un système de roulement avec les élèves de ma classe : à tour de rôle, chaque élève se mettait à cotée de moi afin de m’aider. Cela favorisait mon intégration, de plus je faisais souvent des bêtises pour prouver que j’étais comme eux.

Concernant mes interrogations, au primaire je les fessai ma prof soit pendant les récréations soit en même temps des autres, mais avec des questions différentes cependant au CP je travaillai avec un ordinateur, mais j’étais trop lent pour suivre le rime. Au collège, je restai une heure en plus tous les mardis pour faire les DS avec une prof. Au lycée avant la terminal c’était avec un surveillant, j’ai eu quelques problèmes avec cette méthode, car j’expliquai tous les symboles vous pouvez imaginer tout le temps perdu. Puis j’ai eu 3 AVS pour la prise de notes. J’ai terminé ma scolarité en fessant mes partiels avec ma grande mère.

Les cours m’étaient prêtées par des amis afin que je puisse les photocopier, le problème c’était que cela n’était pas toujours lisible. Cette situation c’est améliorés grâce à mes AVS puis aux cours informatisées.

Tout le long de ma scolarité j’ai rencontré les problèmes suivants : le médecin scolaire ne voulait pas signer le papier pour moi allait au CP, car elle me sentait pas capable. Pendant que les élèves fessaient des exercices pour préparer les DS, moi j’étais juste un observateur. Certains enseignants ont refusé de m’avoir dans leur classe par peur et d’autres m’ont pris pour un con. Les propos difficiles à entendre.

Avec l’aide de ma famille et de mes amis j’ai un bac plus 5 en informatique, merci à tous.

Lien Permanent pour cet article : http://blog.royaumehandi.fr/2010/12/ma-scolarite/

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • sandrine on 7 décembre 2010 at 19 h 30 min
    • Répondre

    bonjour YOAHN,
    Ce témoignage est fort émouvant et difficile à la fois!! Je te remercie de nous la partager, car je me rends compte que 15 ans après, peut de choses ont réellement changé.
    Selma 5 ans (ma puce), atteinte d’une IMC, est en grande section maternelle. Le premier trimestre n’est pas encore terminé que le directeur, influencé par l’instite, me fait savoir que Selma fera en 2 ans ce que les autres feront en 1 année!! J’étais horrifiée d’entendre cela!!
    Il fallait que je trouve une solution plus adaptée pour Selma et moi même!
    Donc, Selma va intégrer en demi internat, scolarité ordinaire (à proximité du centre) et le centre de « blanche neige » (ARIMOC, association de parents) à St Jammes 64, à 20 mn de la maison! au sein du centre elle aura les prises en charge, la scolarité, et un encadrement de personnes compétentes. A l’école ordinaire elle aura une AVS, + Une classe clis 4 si nécessaire!
    Ton entourage familial t’as porté vers une réussite, mais pour Selma elle doit ce faire une famille! C’est pour cela que je me raproche du centre afin de pouvoir être épauler et continuer de porter Selma qui le mérite, car comme toi, et tout le monde est d’accord, elle à un réelle potentiel!!

  1. c’est très bien je souhaite vivement qu’elle réussi . malheureusement il faut toujours se battre pour simplement avoir accès à une vie normal . bon courage .

    • honoré on 7 décembre 2010 at 20 h 17 min
    • Répondre

    salut yohan,je me rapel il y as 20ans quand nous etions en matrnelle et que je m occupé de toi cete vraiment un plaisir j oublirai jamais ces moment…felicitation pour ton parcours ton courage et ta force…

  2. merci tu deviens quoi ?

    • Brigitte on 13 décembre 2010 at 21 h 09 min
    • Répondre

    bonjour, je suis plus âgée (56 ans) et je suis étonnée qu’il y ait encore tant d’IMC. J’ai même l’impression que nous sommes de plus en plus nombreux. En fait, on est surtout moins isolés et moins honteux grâce à internet. Tant mieux. Autre avancée : les AVS que j’aurais tant aimé connaître et qui m’auraient évité les 0/20 en dictée car j’écrivais si mal et si lentement et la mise à l’écart dans certains cours, les moqueries des profs. Mais apparemment, il faut toujours démontrer que ce n’est pas parce qu’on est handicapé physique qu’on n’est pas intelligent ; au contraire, on doit être très astucieux et combatif pour compenser. Bonne chance à vous les jeunes !

  3. bonjour ;

    malheureusement malgré le progrès technique on est jamais à l’appris d’une erreur médical .
    notre vie est un combat .
    merci

    • Laure V. on 14 décembre 2010 at 20 h 12 min
    • Répondre

    Coucou Yohan, je me souviens de toi au lycée … Que de bons souvenirs 🙂
    C’est beau tout ce que tu dis. Quelle force et quel courage que tu retires de tes épreuves quotidiennes !
    Contente que tu vas bien !

  4. merci ,bien et toi

  5. Bonjour Yoann,
    Je suis très émue par ton histoire et les commentaires,
    Moi j’ai une fille de 17 ans aujourd’hui qui justement n’a connue que des echecs scolaire mais nous n’avons eu l’aide de personne en 1ere année de CP ne savait toujours pas lire donc redoublement 2eme année de CP ne sait toujours pas lire les réponses qu’on nous donnais étaient votre fille est une fainéante et j’en passe car notre histoire serait très longue, notre fille a été placée dans une IME car elle avait en fin de compte une légère déficience. Suite à un harcèlement moral de la part du directeur de l’institut. Nous en avons informés la MDPH mais ils n’ont absolument rien fait donc nous sommes plus qu’en colère. Nous l’avons bien sur retiré de cet institut, la MDPH nous a envoyé vers la mission locale qui lui a trouvé un centre de formation mais qui n’est absolument pas adapté à son handicap alors nous sommes perdus et bien sur incompris aucune pour ma fille c’est comme une punition

  6. bonjour ;

    malheureusement quand on est handicapé c’est toujours un combat pour vivre normalement .j’espère que vous trouverez une solution .

    bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.